Saint-Aubin-le-Guichard
Vous êtes ici : Accueil » Découvrir » Histoire & traditions » Saint-Aubin-le-Guichard
Taille du texteAugmenter la taille du texteRevenir à la taille du texte par défautRéduire la taille du texte

SAINT-AUBIN-LE-GUICHARD

Le village de Saint-Aubin-le-Guichard avec ses 320 habitants se situe au nord de la Commune de Mesnil-en-Ouche.

Un peu d’histoire

Saint-Aubin-le-Guichard est connu depuis le XIe siècle, on retrouve d’ailleurs le nom attesté de Saint-Aubin-le-Guischard dès 1319.
Guerre de Cent ans. Alors que la région a été plusieurs fois prise et reprise par les Anglais et les Français pendant la guerre de Cent ans, Saint-Aubin-le-Guichard a été occupé par les anglais pendant une trentaine d’années. Le village sera récupéré définitivement lors de la grande offensive opérée par Charles VII (1449-1450) en même temps que la totalité de la Normandie. Plusieurs boulets en fonte utilisés par l’armée française de l’époque ont été retrouvés à proximité du manoir du bourg à la fin du XXe siècle.

Ses manoirs

Intérieur du pigeonnier, un des rares en France

– Manoir du Val.

Datant à l’origine d’avant 1088 celui-ci a brulé lors de la Guerre de Cent ans et fût reconstruit en 1550. Son colombier octogonal avec ses 1 300 boulins, qui abritaient des bisets ou fuyards (pigeons de petite taille au plumage bleu), date quant à lui de la fin du XVIe siècle.

Marie Bourut, lauréate du concours de Normandie pour son poiré

La Cidrerie de la Ferme du Manoir du Val est très connue pour ses produits bios tirés de la pomme et maintenant de la poire. En juin 2019 son poiré a été couronné d’une médaille d’or lors du Concours de La Maison Cidricole de Normandie. Elle est aussi connue pour ses portes ouvertes annuelles qui proposent, en plus de la visite de la cidrerie, des activités sur un sujet bien défini par exemple en 2018 nos ancêtres les vikings et en 2019 La Communication à travers les âges.

– Manoir de Perelle.

Il daterait du début du XVe siècle. Entouré d’un parc bien arboré dont un tulipier de Virginie, cette magnifique demeure aurait un souterrain, en grande partie fermé, qui conduirait à Beaumesnil.

– Manoir du Bourg

Entreprises

Saint-Aubin-le-Guichard compte plusieurs entreprises dont :

  • le refuge Brigitte Bardot à La Mare-Auzou, créateur d’emplois ( 30 environ ).
  • l’Ecurie BKM plus connue sous le nom du Haras de la Mare-Morin avec sa piste d’entrainement d’un kilomètre .
  • trois menuisiers et des agriculteurs bien sûr !

Ses particularités

La Carambole

La Carambole : Ce jeu de boules sur terre était très populaire à Saint-Aubin-le-Guichard. Il se jouait avec trois quilles

d’environ 50 cm et une boule de bois de 4 kg sur une piste qui attend toujours que les habitants viennent s’affronter (près de l’église). Le but : renverser les trois quilles en un ou deux coups. Ce jeu était souvent lié à l’argent.

If multiséculaire

Son If multiséculaire : Symbole d’éternité, il approche des 10 siècles, il se situe à côté de l’église où était rendue la justice.
Regulus : Le personnage Régulus que l’on peut voir depuis 1836 dans le clocher de l’Église St Nicolas à Beaumont-le-Roger a été créé par Charles Etienne Martin, un habitant de Saint-Aubin-le-Guichard.

Ses nombreux chemins de randonnées homologués : Ils démarrent du bourg pour aller découvrir les alentours.

Ses festivités et loisirs : Dans les années 1950/60 la salle des fêtes appelée à l’époque Foyer rural servait toutes les semaines de cinéma. Au cours de la décennie suivante la commune est réputée pour ses énormes fêtes foraines.

Au fil des ans, Saint-Aubin-le-Guichard a su garder son caractère authentique avec ses haies bocagères, ses mares, ses arbres remarquables et son bourg agréable. Il jouit d’un patrimoine foncier riche (manoirs, maisons remarquables, fours à pain et colombiers). Grâce aux constructions nouvelles, de nombreux jeunes sont arrivés et sont l’avenir de ce petit village.

STATION