La Roussière
Vous êtes ici : Accueil » Découvrir » Histoire & traditions » La Roussière
Taille du texteAugmenter la taille du texteRevenir à la taille du texte par défautRéduire la taille du texte

la roussière

La Roussière petit village de 219 habitants se compose de 17 hameaux étendus sur 10,23 km². Son maire délégué M. Jean-Pierre Gibourdel est à la tête de cette commune depuis 2008. Il est entouré de 2 adjoints, M. Maxime Mérimée depuis 2010 et Mme Martine Goulley depuis 2015; ainsi que de 8 conseillers communaux : Mmes M. Leblanc, S. Marchant, C. Simenel, L. Patoureaux et MM. A. Chevalier, L. Gadois, B. Lechardeur, F. Moire.

 

 

Ses particularités

Son code postal

Cette commune déléguée située la plus à l’ouest de Mesnil-en-Ouche est la seule à avoir le code postal 27270.

Son patrimoine

  • Son église Saint-André a été construite en six siècles ; elle n’a certes pas la taille d’une cathédrale mais son clocher est le plus haut de Mesnil-en-Ouche.
  • Ses deux ifs situés dans le cimetière classés depuis 1929.
  • Sa chambre de Charité rénovée au début des années 2000 avec sa confrérie grâce à Michel Maillard.
  • Son ancienne école, réhabilitée en salle des fêtes. Très prisée, elle compte 66% de réservation annuelle. Elle peut accueillir 120 personnes. Elle possède une vaste cuisine dotée d’un équipement professionnel. Son espace extérieur est clos et possède un parking. Un espace avec tables et chaises est disponible autour d’un terrain de pétanque.
  • Sa randonnée pédestre
    D’une dizaine de kilomètres, elle est organisée le dernier dimanche de juin et se poursuit par un repas en toute convivialité autour d’un cochon grillé. Une manifestation tellement appréciée que, chaque année, les organisateurs se voient obligés de refuser des réservations.

Ses habitants

La Roussière compte 8 exploitations agricoles dont 3 producteurs de lait et 3 producteurs de pommes, ainsi qu’un artisan, un garage et un coach thérapeute holistique.
Julien Vasselin, thérapeute holistique.

Une figure importante de La Roussière, Michel Maillard

C’est en 1938, à l’âge de 2 ans, que Michel Maillard, une figure importante de La Roussière est venu pour la première fois dans ce village. Enfant, il y a passé avec bonheur ses vacances dans une ferme anciennement dépendante de l’Abbaye du Bec-Hellouin, La Haut-Moine.
Il contribuera beaucoup à la vie de la commune, heureux qu’elle soit belle et vivante. Élu plusieurs fois au conseil municipal, il soutient le comité des fêtes et propose souvent ses services. En plus de son investissement dans la réparation des dégâts causés à l’église lors de la tempête de 1999 il a largement participé à plusieurs projets communaux tels que la réouverture aux promeneurs de chemins de la commune, auparavant envahis de ronces et arbustes ; la rénovation de plusieurs calvaires le long des routes ; l’élaboration d’une enveloppe à l’effigie de Sainte Avoye, patronne de La Roussière, grâce à ses dons de dessinateur mais aussi dans les travaux de la maison de Charité.

Chambre de la charité

Retrouvez plus en détails toutes ses actions ici

Enfin, si au détour d’un chemin, vous croisez un habitant de La Roussière, il vous dira que c’est un endroit où il fait bon vivre grâce au calme et aux paysages reposants de ce village reculé, loin des grands axes.