Bosc-Renoult-en-Ouche
Vous êtes ici : Accueil » Découvrir » Histoire & traditions » Bosc-Renoult-en-Ouche
Taille du texteAugmenter la taille du texteRevenir à la taille du texte par défautRéduire la taille du texte

bosc-renoult-en-ouche

Bosc-Renoult-en-Ouche, en patois du Pays d’Ouche prononcez Bournou, s’appelait à l’origine le Bois de Ragenoldu, son origine germanique provenant des invasions des Germains venus de la Scandinavie méridionale en Gaule aux Ier et IIe siècles après J.C.
Bosc-Renoult-en-Ouche comprend 158 habitants, s’étend sur 780 hectares et possède 13 hameaux en plus du bourg : Rubremont, le Souillard, Valmont, la Bigotière, la Graverie, la Benardière, la Lévinière, la Martinière, la Maraudière, la Trabouillière, Quincampoix, les Monts et la Ferme.

Bosc-Renoult est réputé pour ses paysages bucoliques et sa vie paisible mais aussi pour ses rencontres amicales organisées par son comité des fêtes très actif telles que des concours de coinchées, lotos et surtout sa fête du village qui a lieu tous les ans le premier week-end du mois d’août. Depuis deux ans afin d’être plus près de ses habitants et agriculteurs ce jour-là, la messe en l’église Sainte-Eugénie est célébrée en l’honneur de la moisson.

 

Depuis quelques années maintenant, Pascal Valentin a construit de ses propres mains son centre d’équitation western au lieu-dit le Souillard. D’abord biologiste, il a eu vers 40 ans un ras-le-bol de son métier d’origine et a décidé de tout quitter pour se reconvertir vers un métier qui correspondait beaucoup plus à ses goûts et qui lui permettait de vivre pleinement son amour pour les chevaux et sa passion pour l’équitation venue de l’ouest américain l’Equitation Western.

 

 

 

 

Ses deux églises sont les deux édifices les plus anciens de Bosc-Renoult-en-Ouche.
L’église Sainte-Eugénie se fait remarquer par son cadran solaire et par les gravures de pèlerins sur ses murs extérieurs.

 

 

L’église de Rubremont, du XIe siècle, rachetée en 2010 par Jean-Baptiste Boutan. A l’époque, cette petite église millénaire, était dans un piteux état et menaçait l’effondrement.
M. Boutan crée l’Association pour la sauvegarde de l’ancienne église de Rubremont qui compte aujourd’hui 70 membres afin de la rénover. A travers elle, un projet de sauvetage a pu recevoir le soutien de deux mécènes institutionnels et d’une cinquantaine de mécènes privés. Le financement des travaux et leur avancement est principalement dû au mécénat, mais aussi au projet de concerts et au bénéfice de la location d’un gîte qui a pu être aménagé juste à côté de l’église. Un tel patrimoine historique est l’affaire de tous, et l’initiative privée peut vraiment mobiliser les intérêts nécessaires pour arriver à le sauver !

 

 

 

 

 

Accrostiche écrite par un enfant de Bosc-Renoult-en-Ouche à l’occasion de la mise à l’honneur du village.